Les chartreuses

novembre 3, 2014 at 11:13 Laisser un commentaire

C’est le paysage
de la beauté pure,
celui que je vois maintenant,
celui méditatif,
celui plein de toutes
les couleurs de l’arc en ciel,
des couleurs en pierre dure
venue des montagnes du lointain.
C’est plein…
c’est plein des âmes saintes,
couvertes toujours
dans leurs charbons,
qui bougent entre les murs.
Les bougies se fondent
sous les étoiles éclatantes
qui éclairent nos cervelles.
C’est une vie en bleu,
en vert, en rouge,
sur lesquels… des merveilles.
Les souvenirs de Цариградѣ[lisez Țarigrádu]
restent au-dessus
de tout le monde,
en ressuscitant partout
la vie fastueuse
de notre saint
empire byzantin…
Les Turcs venant
chez nous aussi,
il faut partir
laissant l’émerveillement
pour les autres.

Radu Ştirbu
la XI-ème B

Publicités

Entry filed under: Arc en Ciel 4, Le coeur fou robinsonne, Poemes.

La bouteille aux rêves Le papillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed



%d blogueurs aiment cette page :